À propos

Un terril est une colline artificielle crée par l’accumulation de stériles des mines. Typique du paysage du Nord et Pas de Calais, un terril est aujourd’hui un objet du patrimoine, un marqueur de l’identité de ce territoire et un signe visible de son Histoire.

J’ai vu un terril la première fois en 2014 lors d’une mission de recherche aux archives du Centre Historique Minier du Nord et Pas de Calais à Lewarde. J’en fut fascinée, je n’avais jamais vu rien de pareil. J’en fut encore plus fascinée l’année suivant quand j’eus l’occasion de monter sur le terril de Oignies. Du sommet de ce dépôt de stériles on pouvait regarder loin sur l’horizon, une plaine qui paraissait infinie.

Le terril est pour moi une métaphore: un cumul de matériel inutile et abandonné qui devient, ensuite, un symbole et un objet signifiant.

Ce carnet, le carnet de ma thèse, est comme un terril. J’y cumule du matériel marginal dans ma thèse, mais que j’ai quand même creusé en allons à la recherche d’autres minerais. Je l’abandonne ici, car je n’ai pas les moyens pour le développer, mais qui sait…comme les terrils transformés en terrasses pour cultiver ou tester des plantes dé-polluantes, un jour peut-être je pourrai lui trouver une utilité.

****

A propos de moi et de mon projet de thèse: visitez le site mon Laboratoire à l’Université Paris 7 Diderot, le LIED, Laboratoire Interdisciplinaire pour les Energies de Demain.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search